Faire l’Anthropologie historique du Moyen Age

Faire l’Anthropologie historique du Moyen âge
sous la direction de E. Brilli, P.-O. Dittmar, B. Dufal
Atelier du Centre de Recherches Historiques 7 /2010
Revue en ligne : http://acrh.revues.org/index1911.html

Depuis une trentaine d’années, les travaux se réclamant de l’anthropologie historique n’ont cessé de gagner en nombre et en importance. La grande diversité des approches qui revendiquent cette appellation donne le sentiment que ce qui était une revendication intellectuelle est devenu une évidence, diluée jusqu’à en perdre son sens. Le souci d’interdisciplinarité est désormais un lieu commun des Sciences Humaines et Sociales, parfois même une simple étiquette vidée d’une véritable réflexion et d’une réelle pratique de recherche. Par ailleurs, cette approche de l’histoire s’est profondément transformée et, sans jamais avoir été complètement remise en cause, elle s’est développée selon des modalités diverses, au point que son unité actuelle pose question. Existe-t-il alors toujours une singularité de l’anthropologie historique, alors même que nombre de ses propositions ont été largement incorporées au sein des pratiques historiennes communes ? Les motivations qui furent à l’origine de ce projets au cours des années 1970 possèdent-t-elles encore une pertinence ? Quelles ont été les impasses de cette historiographie et en sommes-nous véritablement affranchis ?

Les textes réunis dans le numéro 7/2010 de la revue en ligne Atelier du Centre de Recherches Historiques essaient d’apporter une réponse à ces questions en se focalisant sur les études médiévales, qui ont été l’un des centres moteur de l’affirmation de l’anthropologie historique. Une part significative de ces articles avait été présentée lors du colloque international Faire l’anthropologie historique du Moyen Âge aujourd’hui, organisé à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, qui eut lieu à Paris les 21 et 22 novembre 2008.

Pour avoir plus d’informations, laisser un commentaire ou partager des critiques, vous pouvez écrire à : anthropologie.historique@hotmail.fr

Sommaire
Elisa Brilli, Pierre-Olivier Dittmar et Blaise Dufal
Avant-propos
Une histoire en questionMisgav Har-Peled
Décoloniser l’histoire occidentale : Les naissances politiques de l’anthropologie historique
Eduardo Henrik Aubert
L’anthropologie historique par le détour de la musicologie : une ethnomusicologie historique du Moyen âge est-elle souhaitable ?
Jean-Claude Schmitt
L’anthropologie historique de l’Occident médiéval. Un parcours
Alain Boureau
Questions disputées quomodo Historiam scribere
Entretien avec Alain Boureau
Jean-Pierre Albert
L’histoire et l’anthropologie : convergences et spécificités
Gil Bartholeyns
Le paradoxe de l’ordinaire et l’anthropologie historique
Quelles anthropologies pour le Moyen Âge ?Pierre-Olivier Dittmar
Deux comparatismes pour une anthropologie historique
Florent Coste
Philippe Descola en Brocéliande
Chloé Maillet
à quelle anthropologie de la parenté se réfèrent les historiens ? L’histoire de la parenté spirituelle médiévale à l’épreuve des new kinship studies
Pauline Labey
L’histoire du malade. Croisement de deux anthropologies

Tatjana Silec
Le personnage du Christ dans les Mystères anglais : une analyse d’après les travaux de Victor Turner
Archéologiser l’histoire ?Blaise Dufal
L’archéologie enfermée dehors. Retour sur un malentendu français
Mathias Dupuis
L’archéologie médiévale dans et hors l’histoire : retour sur différents usages de la documentation archéologique

David Morel
Archéologie du bâti et anthropologie. L’exemple du technicien dans le Massif central et sur ses marges (xie? xiiie siècles)

Jean Chapelot
Retour critique sur l’évolution de l’archéologie médiévale depuis dix ans
Des représentations à l’anthropologie de l’image ?Elisa Brilli
L’essor des images et l’éclipse du littéraire. Notes sur l’histoire et sur les pratiques de l’? histoire des représentations ?

Etienne Anheim
Art, littérature et anthropologie historique. Quelques réflexions historiographiques
Cécile Voyer
Histoire de l’art et anthropologie ou la définition complexe d’un champ d’étude
Thomas Golsenne
L’image contre l’œuvre d’art, tout contre
Elisa Brilli, Blaise Dufal et Pierre-Olivier Dittmar
Bilan et perspectives. Chemins transversaux

Medieval Reading Group

Medieval Reading Group
The MRG is a group of medievalists that meets regularly for the open discussion of medieval culture in a relaxed and comfortable environment, and aims to foster interdisciplinary approaches to the Middle Ages and create opportunities for graduate publication in our online journal.
We warmly invite the participation of graduates and post-doctoral researchers from all departments and faculties.
We meet on alternate Wednesdays at 5:15pm in the English Faculty, with wine and nibbles a-plenty!
The programme of papers for Michaelmas term 2010 is as follows:
Wednesday 20th October, S-R 24 (English Faculty), 5:15pm:
Nicholas Sparks (Department of Anglo-Saxon, Norse and Celtic):
‘”Disjecta membra grammaticae”:
the theft and mutilation of Ælfric from the Cambridge University Library’
Wednesday 3rd November, S-R 24 (English Faculty), 5:15pm:
Dr Kenneth Clarke
(Keith Sykes Research Fellow in Italian, Pembroke College, Cambridge):
‘Chaucer the Glossator’
Wednesday 17th November, S-R 24 (English Faculty), 5:15pm:
Henry Parkes (Faculty of Music):
‘Martyrs as markers: reading a liturgical manuscript through its saints’
Wednesday 1st December, S-R 24 (English Faculty), 5:15pm:
Claire Fetherstonhaugh (Faculty of History):
‘The importance of chronicles in the study of political history
in the reigns of Edward III and Richard II’
To be added to the mailing list and receive updates on our activities, or to offer a paper, please email mrg@marginalia.co.uk. Please also visit our website and biennial peer-reviewed journal at www.marginalia.co.uk.

Écritures, lectures et pratiques sociales à l’époque carolingienne

Université de Paris-Sorbonne (Paris IV)
Séminaire 2009-2010 de Michel SOT
M3HI0327 / M4HI0327 et doctorat
Bibliothèque Robert Boutruche
Lundi 16h 30-18h 30

Écritures, lectures et pratiques sociales à l’époque carolingienne

– 19 octobre : Accueil des étudiants de M2. Présentation du séminaire.

– 2 novembre : Christiane Cosme (Pr à Paris III), Ecriture mémorielle et genre épistolaire à l’époque carolingienne : les lettres d’Alcuin.

– 16 novembre : Michel Sot, Pour une nouvelle édition et traduction de la Vie de Charlemagne par Eginhard.

– 30 novembre : Jens Schneider (Chercheur ANR, Limoges), La Lotharingie en question : cohérence et identité.
___

– 4 janvier : Klaus Krönert (MC Lille III), L’hagiographie à Fulda dans la première moitié du IXe siècle.

– 18 janvier : Marianne Besseyre (Consrvateur BnF/Manuscrits), Le Sacramentaire enluminé ? de Metz ? [lat. 1141] : culture et idéologie impériale carolingiennes.

– 1er février : Marie-Hélène Jullien (IR, CNRS-IRHT), L’exploitation des inventaires de bibliothèque : l’exemple de ceux de Nevers (Xe/XIes.)

– 15 février : Martin Morard (CR CNRS – Laboratoire d’étude sur les monothéismes, UMR 8584), Lectures et pratiques des Psaumes à l’époque carolingienne.
___

– 15 mars : Claire Tignolet (Doctorante Paris I), Autour de Théodulf : recherches sur les hispani et l’hispanité dans la culture carolingienne.

– 29 mars : Richard Corradini (CR Université de Vienne), Walafrid Strabon : les archives de la vision (titre à préciser).
__

– 3 mai : Giorgia Vocino (Doctorante EPHE/Venise), Une revendication de prééminence politique et d’orthodoxie : le dossier hagiographique de saint Syrus de Pavie (BHL 7976+4619 et BHL 7978).

– 17 mai : Sumi Shimahara (MC Paris IV), Nouvelles recherches sur l’Epitaphium Arsenii.